ActualitésQuébec/CanadaSanté et Science

Un premier autobus de pédiatrie sociale au Québec

Une trentaine d’enfants de Montérégie recevront désormais la visite de la première clinique mobile de pédiatrie sociale du Québec.

bus-clinique
Isabelle Labrecque, directrice de Main dans la main, responsable de la clinique. (Photo: Richard Leclerc)

Une trentaine d’enfants de Bedford, Sutton et Lac-Brome, en Montérégie, recevront désormais la visite de la première clinique mobile de pédiatrie sociale du Québec. Une fois par mois, un pédiatre et un travailleur social se rendent dans ces municipalités à bord d’un autobus scolaire dont l’intérieur a été réaménagé. Ils y offrent les services sociaux et de santé requis par ces enfants et leur famille, désignés par un professionnel du système de santé ou de justice, notamment.

« Le territoire est grand et comporte des poches de pauvreté. Certaines familles n’ont pas accès aux services faute de moyens de transport. Nous allons vers elles », dit Isabelle Labrecque, directrice de Main dans la main, le centre de pédiatrie sociale de Cowansville, qui pilote l’initiative.

L’organisme applique la philosophie mise en œuvre par le Dr Gilles Julien dans un quartier défavorisé de Montréal, qui, en plus des services médicaux, offre du soutien aux familles pauvres ou aux prises avec la toxicomanie, la négligence ou la violence.

Le réseau des centres de pédiatrie sociale compte déjà 16 centres dans la province. Québec a promis de verser 22 millions de dollars sur cinq ans à la fondation du Dr Julien pour étendre le réseau à 42 centres. Ces derniers doivent toutefois trouver du financement privé équivalent pour avoir droit aux subsides gouvernementaux.