Actualités

Le fédéral ne peut agir seul pour contrer les cyberattaques, conclut un rapport

OTTAWA – Le gouvernement canadien n’est «simplement pas à la hauteur» pour contrer par lui-même de redoutables cyberattaques et doit travailler en partenariat avec le secteur privé et les États-Unis, prévient un rapport commandé par le fédéral.

Le Canada est une cible de choix pour le cybercrime, les attaques commanditées par des États étrangers et des pirates informatiques agissant seuls, indique le rapport: les responsables gouvernementaux ont donc un rôle crucial à jouer pour se prémunir contre ces crimes.

La productivité et la compétitivité du Canada dans cette nouvelle ère digitale requièrent une défense coordonnée des informations jugées sensibles et de l’infrastructure technique, est-il écrit dans le rapport.

Les efforts actuels entrepris par le gouvernement, l’industrie et les communautés doivent être mieux coordonnés et plus stratégiques, peut-on aussi y lire.

La Presse canadienne a obtenu l’ébauche finale du rapport d’avril 2016 sur les protocoles et les politiques de partage d’information au Canada et aux États-Unis, en se servant des lois d’accès à l’information.

Ce rapport arrive à une époque de grandes préoccupations en raison des intrusions nuisibles dans les systèmes informatiques qui ont dévoilé des informations personnelles, des secrets commerciaux et des données gouvernementales critiques — mettant en danger une foule de choses, allant des cotes de crédit à la sécurité nationale.