Actualités

Les cafés et les guichets sont des endroits idéaux pour des défibrillateurs

TORONTO – Les cafés et les guichets automatiques constitueraient des endroits idéaux où installer des défibrillateurs externes automatisés afin d’aider les victimes d’un arrêt cardiaque.

L’étude publiée lundi dans le journal Circulation de l’American Heart Association explique qu’une équipe d’ingénieurs de l’Université de Toronto a identifié toutes les entreprises comptant 20 succursales ou plus dans la métropole canadienne, puis a calculé combien d’arrêts cardiaques étaient survenus à 100 mètres ou moins de ces endroits entre 2007 et 2015.

Les arrêts cardiaques font soudainement cesser les battements du coeur et sont considérés comme des urgences médicales. L’utilisation rapide d’un défibrillateur peut faire la différence entre la vie et la mort. Il est donc important de donner aux passants un accès rapide à un défibrillateur externe automatisé, ou DEA, estiment les chercheurs.

Ces chercheurs ont déterminé les dix meilleurs endroits où pourraient être installés des DEA, qui fournissent aux témoins des directives visuelles et audio pour donner un choc à la victime et ainsi potentiellement redémarrer son coeur avant l’arrivée des ambulanciers paramédicaux.

Ces endroits incluent les cafés Tim Hortons, Starbucks et Second Cup; les guichets automatiques des plus grandes banques du pays; les restaurants Subway; et les stationnements Green P.

Tim Hortons, qui compte plus de 300 succursales à Toronto, arrive au premier rang. Selon le chercheur principal, Timothy Chan, ces endroits à eux seuls auraient permis l’accès à des DEA pour plus de 200 des quelque 2600 arrêts cardiaques survenus à l’extérieur d’un hôpital, à Toronto, pendant la période étudiée.

Plus de 40 000 arrêts cardiaques surviennent chaque année au Canada, et jusqu’à 85 pour cent d’entre eux se produisent dans des endroits publics ou à la maison, selon la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. On estime que moins d’une personne sur 10 survit à un arrêt cardiaque subi à l’extérieur d’un hôpital.