Actualités

Saguenay: acte de vandalisme haineux perpétré mercredi à Saint-Honoré

SAINT-HONORÉ, Qc — L’inscription «ville blanche» a été peinte en rouge dans la nuit de mercredi sur un écriteau d’accueil de la ville de Saint-Honoré, au nord de Saguenay.

Le maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay, a décidé de porter plainte à la Sûreté du Québec (SQ) puisqu’il s’agirait du cinquième acte du genre à avoir été commis à Saint-Honoré au cours des deux derniers mois.

«C’est un méfait sur les biens publics, donc j’ai dit: « c’est assez »», a raconté le maire à La Presse canadienne. 

M. Tremblay ajoute qu’il considère ces gestes comme étant inacceptables. «En 2017, il faut avoir plus d’ouverture que ça», a-t-il lancé.

Un panneau portant l’inscription «ville blanche» avait été fixé il y a quelques semaines par-dessus celui de l’entrée du Cimetière Saguenay, à Saint-Honoré, avant d’être enlevé par les autorités.

Quelques jours plus tôt, l’Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean avait annoncé qu’elle réactiverait le projet de cimetière musulman qui avait été élaboré il y a deux ans à l’intérieur des limites de ce cimetière catholique.

La ministre de l’Immigration, Kathleen Weil, avait peu après annoncé la tenue d’une vaste consultation sur la discrimination systémique et le racisme à compter de septembre.

Le maire de Saint-Honoré dit pourtant n’avoir reçu aucune plainte de la part des 6000 habitants concernant le projet de cimetière.

«Que ce soit un Chinois, un Allemand ou un Arabe, c’est déjà un cimetière. Il n’y a rien pour être contre ça», a affirmé M. Tremblay.

En marge du caucus libéral, à Val-d’Or, la ministre Kathleen Weil a dénoncé ces actes de vandalisme.

«Nous les dénonçons avec beaucoup beaucoup de vigueur et je réitère que ça ne reflète pas l’opinion publique», a dit Mme Weil.