Actualités

Ottawa tente de dresser un portrait de l’emploi chez les autochtones

OTTAWA — Des efforts à l’échelle du pays, à plusieurs volets et nécessitant des millions de dollars sont en cours pour déterminer comment les autochtones s’en sortent sur le marché du travail et pour combler un manque de données criant sur la question.

Dans certains cas, le manque de données a conduit des responsables fédéraux à permettre à des entreprises du secteur de l’alimentation et de la vente au détail d’embaucher des travailleurs étrangers temporaires près des réserves, malgré la présence d’autochtones qui pouvaient occuper ces emplois, compte tenu du taux de chômage élevé dans leurs communautés.

Le gouvernement fédéral et des organismes autochtones tentent de combler ce manque de connaissances grâce à une série de sondages et d’efforts de communication qui nécessiteront des années et qui coûteront 12 millions $.

Les documents gouvernementaux internes signalent des désaccords entre les responsables qui se demandent si les efforts déployés sont trop coûteux ou s’ils produiront des données suffisamment fiables pour permettre qu’une nouvelle stratégie d’emplois pour les autochtones atteigne plus de travailleurs et stimule l’économie dans les réserves.

Le gouvernement s’attend à ce qu’au cours de la prochaine décennie, environ 400 000 jeunes autochtones se joignent à la population active et qu’ils s’ajoutent aux près de 900 000 déjà en âge de travailler.

Au même moment, les libéraux élaborent une nouvelle stratégie d’emploi pour les autochtones afin de guider ces travailleurs vers le marché du travail.