Québec/Canada

La méditation de la pleine conscience combat efficacement la douleur

MONTRÉAL – La méditation de la pleine conscience combat la douleur plus efficacement qu’un placebo, ont découvert des chercheurs de l’université américaine Wake Forest Baptist.

Ils ont notamment constaté que ce type de méditation — appelé «mindfulness meditation» en anglais — active des régions différentes du cerveau pour combattre la douleur. Ils ont admis avoir été pris complèment par surprise par leurs résultats.

Les chercheurs ont recruté 75 participants libres de toute douleur qu’ils ont répartis entre quatre groupes: méditation de la pleine conscience, méditation placebo, analgésique placebo ou groupe de contrôle. Ils ont ensuite infligé une douloureuse brûlure de 49 degrés Celsius à chaque sujet.

Le groupe méditation de la pleine conscience a rapporté une réduction de la douleur de 27 pour cent et de 44 pour cent en ce qui concerne l’aspect émotionnel de la douleur, comparativement à 11 et 13 pour cent pour le groupe analgésique placebo.

Une imagerie par résonance magnétique a aussi révélé, pour la première fois, que la méditation de la pleine conscience a généré un activité cérébrale différente de celle de l’analgésique placebo. La méditation a notamment désactivé le thalamus, une composante du cerveau qui filtre l’information sensorielle.

Les chercheurs préviennent en terminant qu’on ne peut pas, pour le moment, généraliser leurs conclusions à des patients qui souffriraient d’une douleur chronique.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le Journal of Neuroscience.