Québec/Canada

Avortement: un groupe veut amener l’Île-du-Prince-Édouard devant les tribunaux

CHARLOTTETOWN – Un groupe pro-avortement de l’Île-du-Prince-Édouard affirme avoir l’intention de traîner la province devant les tribunaux en raison de son refus d’offrir cette procédure médicale sur l’île.

Le groupe Abortion Acess Now PEI a écrit dans une déclaration qu’il avait avisé le procureur général adjoint de la province qu’il entendait déposer une requête devant la Cour supérieure de l’Île-du-Prince-Édouard.

Le groupe récemment formé soutient que la province a l’obligation d’offrir des avortements sécuritaires sur l’île en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés.

Colleen MacQuarrie, la coprésidente du groupe, affirme vouloir se battre pour que le gouvernement provincial paie pour les services d’avortement sur l’île.

Les femmes de cette province doivent se rendre au Nouveau-Brunswick ou en Nouvelle-Écosse pour obtenir des avortements chirurgicaux payés par l’Île-du-Prince-Édouard.

Le premier ministre Wade MacLauchlan a promis d’enlever les barrières à l’avortement, mais les critiques affirment qu’il n’est pas allé assez loin.