Art de vivre

Un monastère transformé en hôtel dans le Vieux-Québec

Le Monastère des Augustines termine ces jours-ci la transformation de son cloître du XVIIe siècle en «hôtel-expérience».

monastere-chambre
Une chambre de la gamme «Authentique» – Photo : Monastère des Augustines

À Québec, le Monastère des Augustines termine ces jours-ci la métamorphose de son cloître datant de 1695 en «hôtel-expérience» axé sur la santé globale. Le coût de cette transformation extrême : quelque 42 millions de dollars.
Art_de_vivre

Ce nouvel hôtel du Vieux-Québec devient la première institution hôtelière de la province — et la deuxième au Canada — à se joindre à l’enseigne Healing Hotels of the World, qui rassemble les plus beaux établissements hôteliers du monde accordant une importance particulière à la santé et au bien-être.

À partir du 1er août, le Monastère offrira, à partir de 72 dollars la nuitée, ses chambres aux voyageurs de passage. Une particularité : l’équipe a intégré au décor de nombreux artéfacts de la collection des Augustines.

L’établissement propose deux types de chambres. Tandis que celles de la gamme «Authentique» rappellent l’esprit monastique, avec leur mobilier ancien et leur décor épuré — et la présence de salles de bains individuelles sur l’étage —, celles de la gamme «Contemporaine», qui comprennent chacune une salle de bains complète, s’avèrent un tantinet plus élaborées. Dans les deux cas, les chambres respectent les standards de confort les plus actuels, assure la direction de l’hôtel.

Celle-ci s’est en outre donné pour mission de créer un environnement propice à l’exploration de toutes les formes de mieux-être, qu’il soit physique, mental ou spirituel. À ses formules d’hébergement standard, le Monastère des Augustines a donc ajouté des conférences sur divers thèmes (la gestion du stress, le deuil, le pardon, etc.) et des activités, qui vont de l’atelier de «régénération du sommeil» aux démonstrations de yoga enseigné selon les traditions anciennes.

Tous les soins (massage et réflexologie), ateliers et conférences sont offerts à la carte — avec ou sans hébergement — et accessibles au grand public. Par ailleurs, la clientèle du Monastère pourra profiter de la cuisine santé d’un restaurant où abondent produits locaux et bios. La carte mettra l’accent sur les mets crus et les plats végétariens.

La petite histoire

Le Monastère des Augustines est construit sur l’empreinte historique du monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec. Avec son architecture de tradition européenne du XVIIe siècle, son mur d’enceinte et son jardin datant des débuts de la colonie, il se classe parmi les plus importants sites patrimoniaux du Vieux-Québec.

monsatere-dehors
Photo : Sylvainbrosseau/Wikimedia Commons CC 3.0

Son histoire remonte à 1639, lorsque trois augustines débarquèrent à Québec avec pour mission de fonder le premier hôpital permanent en Amérique du Nord (quelques années avant la construction, en 1645, de l’Hôtel-Dieu de Montréal). Encore aujourd’hui, les religieuses sont actives et occupent cet espace.

Ainsi, l’établissement raconte quatre siècles d’histoire, témoignant du passé de soignantes et d’apothicaires de la communauté religieuse. La réserve muséale du Monastère — composée de plus de 40 000 artéfacts issus des 12 monastères-hôpitaux des Augustines (dont six sont encore en activité) — comprend notamment des livres et des documents qui, mis bout à bout, formeraient un tracé de plus d’un kilomètre.

Ouvert au grand public, un musée regroupe plus de 1 000 de ces artéfacts, dont des documents signés de la main de Louis XIII, des factures de médicaments datant du XVIIe siècle, ainsi qu’un masque d’anesthésie entièrement fabriqué à la main au XVIIIe siècle. Les résidants de l’hôtel auront accès gratuitement au musée et à son exposition permanente, tandis que les visiteurs d’un jour devront débourser quelques dollars pour faire ce voyage dans le temps en compagnie des Augustines.