Art de vivre

Le vin de la semaine: un blanc parfait pour les huîtres

Ce vin blanc grec offre toujours à chaque gorgée des saveurs salines qui donnent envie de célébrer le retour des mois en «r»

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

vindelasemaine_blanc_tetramythos_grand
Domaine Tetramythos, Roditis 2015, Patras 12484575 16,70 $

La tradition veut qu’on ne mange pas d’huîtres pendant les mois dont le nom ne contient pas la lettre «r», de mai à août donc, pendant la saison estivale. Instaurée il y a plusieurs siècles — d’abord pour limiter les risques d’intoxications liées à des mollusques chauffés au soleil, mais aussi pour préserver la ressource, car les huîtres se reproduisent pendant la saison estivale —, cette règle est tombée en désuétude avec la réfrigération et l’ostréiculture. N’empêche, le retour des journées froides est encore le meilleur moment de l’année pour savourer ces délicieux bivalves.

Et pour les accompagner sans se ruiner, je ne peux penser à un meilleur vin que ce blanc produit tout au nord de la péninsule du Péloponnèse. Une troisième brillante réussite en autant de millésimes vendus à la SAQ.

Planté entre 650 et 850 m sur les coteaux qui surplombent le golfe de Patras, le cépage roditis est cultivé de façon biologique et vinifié essentiellement avec les levures indigènes par Panayiotis Papagiannopoulos. Le 2015 s’inscrit dans la continuité des derniers millésimes, salin, minéral et soutenu par une acidité fine.

Les huîtres font écho aux notes marines qu’il déploie à chaque gorgée, sur un fond délicatement fruité qui rappelle le melon miel et les fleurs blanches. Pas trop fan d’huîtres? Aucun problème. Vous l’apprécierez autant avec des calmars et des courgettes frites, accompagnés de tzatziki. Santé!