Art de vivre

Joël Robuchon et Air France débarquent dans nos salons

À Montréal, il est possible de recevoir à la maison les plats du chef le plus étoilé du monde et créateur de menus pour Air France.

Photo: Air France
Photo: Air France

Hier soir, Joël Robuchon est venu chez moi, dans une belle boîte remplie de succulentes denrées. En entrée, un caviar osciètre en infusion de corail anisée; en plat principal, un parmentier de canard confit; au dessert, un mango mango, sorte de baiser lascif à la mangue entremêlé d’airelles et de champagne rose.

Je charrie, bien sûr: ce n’est pas tant le chef lui-même que l’esprit de son savoir-faire culinaire qu’on m’a livré. Depuis jeudi dernier, il est en effet possible de recevoir chez soi de bons petits plats mitonnés dans les cuisines du nouveau resto L’Atelier de Joël Robuchon, qui vient d’ouvrir au Casino de Montréal.

Livrés à la maison dans un boîtier-plateau stylé qui tiendrait sur le chariot d’un Airbus ou d’un Boeing, les mets sont servis dans de vrais plats, avec de vrais ustensiles et de petites attentions de bon goût — comme une serviette de table tellement chic qu’on a envie de l’encadrer.

Ces mets gastronomiques, goûteux à souhait, visent à faire connaître la dernière-née des fines tables du plus étoilé des chefs du monde, qui a choisi Montréal pour compléter l’éventail de ses restaurants de Paris, Londres, Shanghai, Singapour, Tokyo et Bangkok, entre autres capitales gastronomiques mondiales.

L’initiative, baptisée Bon Appétit Montréal, a également pour but de souligner que de janvier à mars 2017, Joël Robuchon signe à nouveau le menu La Première, à bord des vols long-courriers d’Air France, et que l’un des mandats de ce transporteur continue d’être le rayonnement de l’art culinaire français dans le monde. Une philosophie qui est à des milliers de lieues de celle de tant de compagnies aériennes, qui servent d’infâmes tambouilles à bord de leurs avions.

Seuls hics: si le menu de Bon Appétit Montréal est offert gratuitement (en entrant le code BONAPPETIT sur le site de commandes Foodora), les quantités sont limitées et les plats ne seront offerts que jusqu’à jeudi prochain, le soir uniquement.

Pour goûter les créations du chef au-delà de cette date, il ne restera plus qu’à se rendre à L’Atelier de Joël Robuchon, lequel semble fort prometteur, puisque ses cuisines sont sous la houlette de Jean-Pierre Curtat et d’Éric Gonzalez — deux toqués dont la réputation n’est plus à faire, tout comme c’est le cas du Montréal gastronomique.