Art de vivre

Le vin de la semaine: un claret nouveau genre

Pour souligner la visite au Québec d’une centaine de vignerons californiens, voici un excellent rouge qui vous réconciliera avec le cabernet, autant qu’avec notre voisin turbulent.

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

Bonny Doon Vineyard, A Proper Claret 2014, California — 12495961 — 20 $

Cette semaine, les Américains débarquent à Québec et à Montréal à l’occasion du 37e Festival des vins de Californie, qui réunira une centaine de producteurs phares du Golden State, dont Randall Grahm, de Bonny Doon Vineyard.

Les fans de Randall «tout-sauf-du-cabernet» Grahm seront peut-être surpris d’apprendre que le coloré personnage signe aussi un vin composé essentiellement de cépages bordelais (cabernet-sauvignon, petit verdot, merlot, cabernet franc), complétés de tannat, de syrah et de petite sirah. Rappelons que le très british terme claret désigne un vin du Médoc, à Bordeaux, ou un assemblage qui s’en rapproche.

Dans sa version 2014, le vin séduit d’abord par un nez très complexe, qui rappelle les étals d’épices dans des marchés orientaux avec des senteurs de cumin, de curry, de paprika. La bouche est tout aussi vibrante et expressive, avec des goûts de poivron rouge, des tanins juste assez serrés et granuleux, un bel enrobage fruité, une finale saline et désaltérante. À 20 dollars, c’est presque trop beau pour être vrai.