Art de vivre

Le vin de la semaine: un rouge à servir frais

Se désaltérer avec un vin rouge, c’est possible? Bien sûr! Il suffit de bien le choisir et de le servir à la bonne température.

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

Photo: Nadia Fournier

Domaine Thymiopoulos, Naoussa 2015, Jeunes Vignes — 12212220 — 17,10 $

Entendu la semaine dernière pendant un apéro entre amis: «Le bon côté de ce temps de bouette, c’est que ça repousse un peu la saison du rosé!»

Il a eu beau le dire sous couvert de l’humour, mon ami n’en pensait pas moins. Il m’a plus tard expliqué sur un ton mi-confident, mi-repentant, que pendant l’été, il ne buvait maintenant que de la bière, parce qu’il n’aime pas vraiment le vin blanc et que «lorsqu’il fait chaud, il faut boire du blanc ou du rosé». Ah oui? Et pourquoi?

Cet été, inconditionnels de rouge, découvrez donc les vertus désaltérantes de bons vins souples, acidulés et légers en tanins, comme l’excellente cuvée Jeunes Vignes produite par Apostolos Thymiopoulos à Naoussa, dans le nord de la Grèce. Un incontournable depuis son arrivée à la SAQ, il y a quatre ans.

Le 2015 déploie au nez des parfums de terre humide et de cerise qui rappellent un peu les rouges du Piémont; la bouche est fraîche et déborde de fruit, avec juste ce qu’il faut de tanins pour laisser une sensation charnue et rassasiante. Servez le frais, autour de 14 °C, après une petite demi-heure au frigo. Vous aussi, vous en ferez votre rouge d’été!