La belle blanche
Art de vivre

La belle blanche

On peut trouver, au Québec seulement, plus d’une cinquantaine de bières blanches différentes !

Vous saviez, vous, que les bières blanches doivent leur aspect trouble à la forte teneur en protéines du blé et de l’avoine qui entrent dans leur composition ? Que le goût acidulé qui caractérise certaines de ces bières si populaires pendant l’été repose sur l’emploi d’une bactérie ? Que les troupes de Napoléon affectionnaient la blanche de Berlin au point de la surnommer le « champagne du Nord » ? Et qu’il existe, au Québec seulement, plus d’une cinquantaine de blanches différentes ? Pour explorer le large spectre de goûts qu’offre la blanche, voici trois délicieux exemples élaborés dans la Belle Province.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici