Le vin de la semaine : un vin nouveau… nouveau genre
Art de vivre

Le vin de la semaine : un vin nouveau… nouveau genre

Agriculture biologique, vinifications sans apport en soufre ni maquillage, mais tout le caractère juteux, gourmand et gouleyant du gamay.

Damien Coquelet, Gamay Nouveau 2017, Vin de France

12846901   19,65 $

À moins d’avoir vécu dans une caverne depuis une dizaine d’années, vous savez que le beaujolais n’est plus le mal-aimé des amateurs de vins fins. Au contraire, c’est même l’un de leurs favoris. Sommeliers, chroniqueurs ou simples enthousiastes reconnaissent à l’unanimité (ou presque) les vertus hautement digestes et désaltérantes de ces vins de fruit.

En cette journée internationale consacrée au beaujolais nouveau, le gamay de Damien Coquelet est une invitation à redécouvrir ce vin populaire — et à l’image un peu poussiéreuse, avouons-le — par l’intermédiaire du spectre de la qualité et de l’authenticité. Agriculture biologique, vinifications sans apport en soufre ni maquillage, mais tout le caractère juteux, gourmand et gouleyant du gamay, tel qu’il se présente sur les sols granitiques du Beaujolais.

Le 2017 regorge de saveurs de cerise bien mûre, tandis que de délicates notes florales et poivrées lui donnent une dimension peu commune pour les vins nouveaux. Délicieux et tout léger avec ses 12,5 % d’alcool. Je ne saurais imaginer meilleur vin pour la saison… Santé !