Des vols Montréal-Paris à 150 dollars ?
Art de vivre

Des vols Montréal-Paris à 150 dollars ?

Après Wow, un autre transporteur à très bas tarif devrait relier Montréal à l’Europe, à l’été 2018. Et les prix seraient encore plus abordables…

L’été prochain, un nouveau transporteur reliera vraisemblablement Montréal à Paris, et ce, à un prix à tout casser : 99 euros l’aller simple, soit 150 dollars canadiens.

Baptisé Level et propriété de IAG, maison mère de British Airways et d’Iberia, il offrirait des sièges à des prix encore plus compétitifs que ceux de son plus proche concurrent, la compagnie islandaise Wow.

Dans le meilleur des cas, cette dernière offre présentement des billets à 100 dollars l’aller simple pour le segment Montréal-Reykjavík, avec une escale plus ou moins longue en Islande, avant de poursuivre vers l’Europe continentale. Or, Level proposerait des vols directs et sans escale à destination de l’aéroport d’Orly, au sud de Paris, pour 25 % moins cher que ce tarif déjà difficile à battre.

Évidemment, comme c’est le cas chez tous les transporteurs à très bas prix, il s’agit de tarifs de départ, offerts en nombre limité sur chaque vol, et ils n’incluent que l’accès à un siège. Tout le reste (repas, bagage en cabine ou en soute, présélection de siège, etc.) est facturé en sus, et pas que pour de la monnaie de fond de tiroir, comme nous le soulignions ici le printemps passé.

En activité depuis juin dernier, Level relie déjà Barcelone à Los Angeles, Oakland (Californie), Punta Cana (République dominicaine) et Buenos Aires. La compagnie compte offrir la liaison Montréal-Paris avec deux Airbus A330 de 314 sièges (293 en classe économique, 21 en classe Premium), trois fois par semaine. Elle concurrencerait alors des transporteurs déjà bien établis sur cette desserte, soit Air France, Air Canada, Air Transat et Corsair, en plus de Wow.

Même si elle ne possède pas encore de permis, Level a obtenu une exemption de l’Office des transports du Canada pour commencer à promouvoir et à vendre ses services au pays, ce qui laisse présager que la liaison verra bel et bien le jour, le 2 juillet prochain.

Sur la page Web du transporteur, on vante d’ailleurs déjà Montréal, « célèbre pour son sirop d’érable, ses marchés en plein air et sa gastronomie variée », et on encense « ses transports en commun, […] ses boulevards verdoyants, […] ses cafés de bagels et […] la cuisine franco-canadienne de qualité de Joe Beef » ainsi que « la Grande roue, qui offre une vue panoramique sur le quartier colonial ». Bref, une offensive marketing qui, manifestement, semble elle aussi à bas prix…