Les milléniaux préfèrent-ils l'hôtel à Airbnb?
Art de vivre

Les milléniaux préfèrent-ils l’hôtel à Airbnb?

L’une des principales clientèles cibles du géant de l’hébergement en ligne, la génération née entre 1980 et 2000, ne serait pas aussi acquise qu’on le croit.

Un récent sondage mené par une firme de consultants en tourisme révèle que même si plus de la moitié des milléniaux états-uniens (52 % des répondants) utilisent régulièrement Airbnb, plusieurs affichent un penchant pour l’hôtel « traditionnel », quand ils effectuent de courts séjours.

En fait, à peine 23 % des 1500 États-Uniens sondés à cette occasion ont le réflexe de privilégier l’appartement ou le condo résidentiel en location (comme ceux d’Airbnb ou de VRBO), lorsqu’ils voyagent dans de telles conditions. Bien avant cette option, ils considèrent l’hôtel, les complexes de villégiature et l’hébergement chez des amis, lit-on dans le compte-rendu de ce sondage intitulé Future of U.S. Millenial Travel.

L’un des facteurs qui explique la préférence des uns envers l’hôtel est la possibilité de pouvoir communiquer rapidement, directement et en tout temps avec un préposé, en cas de problème. C’est le cas quand on est aux prises avec une fiesta bruyante dans la chambre d’à côté ou une clef qui ne fonctionne pas, donne en exemple Lonely Planet, qui cite le sondage.

Les voyageurs canadiens et québécois partagent-ils ces préoccupations ? Difficile à dire pour l’instant, puisque  aucun sondage n’a abordé cette question. On sait cependant qu’ici comme ailleurs, c’est pour économiser sur les frais d’hébergement qu’on traite avec Airbnb, mais aussi pour disposer d’un pied-à-terre central, de plus d’espace de logement et/ou de la possibilité de rencontrer les résidents locaux (c’est selon), entre autres avantages.

Airbnb est présente dans 65 000 villes réparties dans 191 pays du globe. Elle dispose de 4 millions d’adresses à louer, soit un million « d’unités » de plus que l’offre des cinq plus grands empires hôteliers réunis (Marriott, Hilton, Intercontinental, Wyndham et Hyatt).

Les milléniaux sondés par la firme de consultants étaient âgés entre 20 et 36 ans, disposaient d’un revenu annuel de 35 000 $US (43 000 dollars canadiens) et avaient tous séjourné au moins une nuit à 120 km et plus de leur résidence.

Le sondage met par ailleurs en lumière d’autres aspects du profil des milléniaux : en voyage, ils privilégient les villes, ne craignent pas partir seuls, ont maintenant des enfants (et se déplacent avec eux) et tendent à effectuer un retour à la nature en appréciant de plus en plus le camping (et le caravaning en minivans, notamment).

Pour lire les conclusions du sondage (en anglais), c’est par ici.