Le vin de la semaine: un vermentino bio
Art de vivre

Le vin de la semaine: un vermentino bio

Les 4, 5 et 6 mai prochains, pour chaque bouteille de vin blanc vendue, la SAQ remettra 1 $ au réseau des Banques alimentaires du Québec. Allez! Laissez votre soif apaiser la faim des autres.

ColleMassari, Vermentino 2016, Melacce, Montecucco
13574370   18,90 $

Le vermentino est un autre de ces cépages plutôt neutres, à la personnalité effacée. De fait, il serait surprenant que vous entendiez un jour un professionnel du vin déclarer sa passion pour cette variété aussi connue sous le nom de rolle, dans le sud de la France. Les grandes envolées lyriques, c’est bon pour le riesling, le grüner, l’assyrtiko, même le chardonnay, mais pour le vermentino, pas trop.

N’empêche, j’aime bien le vermentino à l’occasion, quand me vient l’envie de prendre une pause d’intensité. Parce que la légèreté et la subtilité, des fois, ça fait du bien! Et c’est ce qui me rend ce vin blanc de Toscane si séduisant.

Issue de jeunes vignes de vermentino plantées à 300 mètres d’altitude, au pied du mont Amiata, un ancien volcan éteint, la cuvée Melacce est vinifiée et élevée en cuve d’acier inoxydable, sans bois. Ce qui donne un vin pur, aux notes délicates d’amande et de pêche. La bouche n’est pas très vive, mais reste fraîche, grâce à une trame saline qui tire les saveurs en finale. Un bon vin équilibré et taillé sur mesure pour les crevettes nordiques.

Santé!