Articles par Alain Vadeboncoeur

Alain Vadeboncoeur

Ce vendredi, consacrons les 24 premières heures de 2016 à rêver que la prochaine année sera meilleure que 2015 parce que nous le voulons, que nous le pouvons, que nous y mettrons de la bonne volonté.

En cette fin d’année 2015, le Dr Alain Vadeboncoeur dresse un bilan plutôt positif des nouvelles concernant les virus et les microbes, graves et moins graves.

Les craintes liées à l’accueil des réfugiés pour notre propre santé ne sont pas fondées, dit le Dr Alain Vadeboncoeur: les contrôles sanitaires effectués sont amplement suffisants.

Alors que Pékin est plongé dans un deuxième smog majeur, le Dr Alain Vadeboncœur nous explique le phénomène et ses effets très néfastes pour la santé respiratoire et le coeur.

Le docteur Alain Vadeboncoeur nous plonge au cœur d’un incroyable récit, raconté par les principaux acteurs du drame.

Les dons ont chuté de 42 millions en 2012 à 23 millions en 2014, puis à 14 millions en 2015. C’est encore substantiel, mais le mouvement semble s’essouffler.

La projection de l’OMS anticipe une augmentation d’exposition à la chaleur chez les personnes âgées, des diarrhées infectieuses chez les enfants, du paludisme et des problèmes alimentaires. Voyons pourquoi.

Le projet Génome humain fête en 2015 son premier quart de siècle. Sous la plume de trois ex-directeurs de l’Institut…

La résistance aux antibiotiques est en pleine croissance et constitue de ce fait un grand défi pour les systèmes de santé et les organismes de santé publique.

Selon une nouvelle étude, une bonne alimentation serait associée à une diminution du risque de dépression.

Il est à peu près certain qu’il y a plus d’avantages que de risques d’être vacciné.

Le risque associé aux viandes transformées, bien que réel, est plutôt faible. Pourtant, ce n’est pas ce que les lecteurs ont compris.

Manger 50 grammes supplémentaires de viande transformée tous les jours fait augmenter le risque de cancer du côlon de 18 %. Dans les faits, cela veut dire quoi?

Avec un gouvernement majoritaire et un mandat sans équivoque, Justin Trudeau aura les mains libres et ne pourra prétexter l’obstruction.

Lors d’une course à Rivière-Rouge, le Dr Alain Vadeboncoeur a croisé trois candidats du comté, à qui il a posé quelques questions, notamment quant à la légalisation des frais accessoires. Compte-rendu.

Le Dr Alain Vadeboncoeur revient sur les critiques adressées au gouvernement Harper en matière de science et l’évaluation des partis quant à la recherche sur la santé.

Ces Nobel envoient un message fort en soulignant l’importance de s’attaquer aussi aux maladies qui sont moins visibles en Occident.

Le Dr Alain Vadeboncœur explique pourquoi il ne s’est pas fait dépister pour le cancer de la prostate et quelles sont les controverses actuelles quant à l’importance de ce dépistage.

En refusant de tenir compte de l’opposition d’un nombre croissant d’acteurs professionnels, sociaux et politiques, Barrette persiste et signe en faveur d’une légalisation des frais accessoires.

Alors que le ministre Gaétan Barrette veut légaliser les frais accessoires au Québec, l’avocat Jean-Pierre Ménard demande à la ministre Rona Ambrose de bloquer ce projet.

Le Dr Alain Vadeboncœur l’encourage à se tenir debout afin de combattre la violence vécue par les gais et de contrer l’homophobie.

Nous sommes très sédentaires, ce qui n’a pas que des conséquences sur la santé : 6,8 milliards $ sont annuellement dépensés pour les soins liés aux conséquences de l’inactivité physique.

Une récente étude de l’Université McGill montre que les compagnies pharmaceutiques ne divulguent pas tous leurs résultats de recherche. Le Dr Alain Vadeboncœur analyse le problème et ses conséquences sur la médecine et les patients.

On savait le sujet de l’aide médicale à mourir délicat en temps normal… mais c’est d’autant plus vrai en campagne électorale, explique le Dr Alain Vadeboncœur.