Articles par Camille Lopez

Une image devenue virale tente de prouver que Sondos Lamrhari, la jeune musulmane qui étudie en technique policière et qui a récemment fait les manchettes parce qu’elle est « déterminée à garder son voile », s’affiche sur Facebook sans son hijab. C’est faux.

Le géant de la télévision locale aux États-Unis a fait lire à ses journalistes une tirade contre les médias pourvoyeurs de fake news. Pour le plus grand plaisir de l’occupant de la Maison-Blanche.

Depuis le massacre de 2012 dans une école primaire, des théories vaseuses sur la fabrication des tragédies gagnent du terrain. Et les médias de masse commencent à faire écho à ces discours dangereux.

Quand les nouvelles à la une sont tragiques, tout le monde veut être le premier à savoir ce qui se passe. Mais ce n’est pas sans conséquences.

Ou comment survivre à l’étrange séminaire grano-scientifique de l’actrice.

Fausses informations et sensationnalisme forment souvent des cocktails désastreux. Mais doit-on crier à la fausse nouvelle quand ce sont les autorités qui propagent les infos?

Bulles idéologiques, technologie et bourdes risquent encore de dominer l’année, explique Camille Lopez. Pour contrer les fausses informations, les journalistes devraient-ils collaborer entre organes de presse ?

Ou comment éviter de vous faire corriger dans la section commentaires de votre plus récent partage sur Facebook. Notre nouvelle collaboratrice Camille Lopez inaugure la chronique Venons-en aux faits !