Articles par Nadia Fournier

Nadia Fournier

Agriculture biologique, vinifications sans apport en soufre ni maquillage, mais tout le caractère juteux, gourmand et gouleyant du gamay.

Cette cuvée tout juste arrivée à la SAQ permet de revisiter la Californie en mode « vin de soif ».

Noël gourmand

10 novembre 2017

Des marchés de Noël qui proposent des produits locaux à mettre sur la table, et des bulles de chez nous pour accompagner les réjouissances.

La belle blanche

13 octobre 2017

On peut trouver, au Québec seulement, plus d’une cinquantaine de bières blanches différentes !

Ce week-end, les amateurs de vin pourront profiter de la Grande Dégustation de Montréal pour rencontrer une centaine de vignerons, dont celui de la maison Parés Baltà.

Le Roussillon est bien plus qu’un simple suffixe qu’on appose à la suite du Languedoc…

Tous les vins de soave ne naissent pas égaux, mais celui de la famille Filippi a beaucoup d’envergure. L’un des meilleurs exemples du genre sur le marché.

La bouche est dense et tissée de tanins bien mûrs, qui laissent une sensation pleine et rassasiante, sans lourdeur.

Un sauvignon blanc qui fera honneur à la saison des couleurs.

Seul ou en cocktail, avec ou sans glaçon, ce vermouth sud-africain a tout pour devenir un incontournable de vos apéros de l’automne.

Nicolas Grosbois, vigneron à Chinon, est allé explorer les raisins de Gaillac, le temps d’un millésime. Cette « édition spéciale » est parfaite pour terminer l’été en beauté.

La SAQ regorge de produits biologiques. Dans le lot, plus de 250 vins vendus sous la barre des 25 dollars, dont cet excellent rouge du Roussillon.

Goûts d’ici : 100 % pomme

15 septembre 2017

Aller aux pommes est un rituel incontournable de l’automne ! Pas étonnant que ce soit le fruit le plus cultivé ici.

La vigne — et les vignerons ! — ont acquis de la maturité dans la région de Central Otago, en Nouvelle-Zélande, qui produit maintenant des pinots noirs de haut niveau.

Les blancs d’Haridimos Hatzidakis se situent dans une classe à part. Presque tanniques tant ils sont solides, ils résistent aussi à l’usure du temps comme peu de vins blancs sur la planète.

Cette délicieuse syrah du Rhône saura vous inspirer dans vos élans culinaires pendant cette longue fin de semaine.

Prosecco di Valdobbiadene jouit d’une excellente réputation au sein de cette appellation vénitienne. Et produit l’un des meilleurs proseccos vendus au Québec.

Ce vin rouge a tout pour vous plaire à l’approche de la rentrée : biologique, biodynamique même, savoureux et vendu à petit prix.

Ce rosé déjà âgé de près de deux ans est issu de gamay, cultivé sur les sols volcaniques de la région de l’Auvergne, au cœur du Massif central, en France.

Toujours puissants et costauds, les rouges portugais ? Pas du tout ! Cette cuvée produite à une centaine de kilomètres au nord de Lisbonne a plutôt l’allure d’un vin de soif. À découvrir.

Des plus légers aux plus costauds, les vins du Chianti Classico font d’excellents compagnons de table. Produit par un domaine familial de la région de Sienne, celui-ci est une valeur sûre.

Depuis des années, on vous parle du bon usage du vin. On rabâche les éternels conseils sur la température idéale de service. On vous met en garde contre tel ou tel faux pas. Prendrait-on le vin trop au sérieux ?

C’est l’été ! Et avec lui s’installe un désir de légèreté, dans l’assiette et dans le verre. Faut-il pour autant bouder tous les rouges un peu plus chaleureux ? Pas tous, nous dit Nadia Fournier.

L’élite mondiale du cyclisme sillonne en ce moment les routes de France et trouvera sur son chemin de nombreux vignobles, dont celui de Marcillac-Vallon, dans l’Aveyron.