Articles par Pierre Fortin

Pierre Fortin

Tuer les cégeps ?

10 novembre 2017

Alors que les cégeps fêtent leurs 50 ans, leur pertinence fait toujours débat. Pierre Fortin se penche sur la question.

Le taux d’activité des Québécoises a connu une hausse époustouflante en 20 ans. Le facteur déterminant? Le programme universel de services de garde à tarif modique.

La dette, ça va !

15 septembre 2017

Les Québécois sont maintenant moins endettés que les Japonais, les Italiens, les Français, les Britanniques, les Espagnols et les Américains.

« Les compétences en numératie et en littératie exercent une influence déterminante sur les revenus salariaux individuels », explique l’économiste Pierre Fortin.

Nul ne sait quand frappera la prochaine récession. Chose certaine, quand elle arrivera, l’économie et l’emploi seront en mauvaise posture pour longtemps si électeurs et élus restent prisonniers de leur pusillanimité budgétaire.

Une affirmation abusive, réductrice et qui manque sérieusement de mise en contexte, dit l’économiste Pierre Fortin.

«L’augmentation des inégalités n’est pas inéluctable.» La chronique de Pierre Fortin.

Nous avons le choix entre mal ou pire : ou bien nous payons maintenant pour arrêter le réchauffement du climat, ou bien nous refusons de payer, la planète va cuire, et nos enfants devront payer encore plus cher.

Les études scientifiques sont formelles: depuis 20 ans, le système de garde du Québec a fait augmenter le taux d’activité des jeunes femmes, explique Pierre Fortin.

Le pouvoir d’achat des ménages du Québec en 2015 était à peu près le même qu’en Ontario et dans les Maritimes, explique Pierre Fortin.

Les 12 travaux du Québec

26 janvier 2017

Il y aura fort à faire pour maintenir le niveau de vie des Québécois.

Le Québec a bel et bien été sauvé par son premier ministre. Mais c’était il y a 20 ans, et le premier ministre en question était Lucien Bouchard, pas Philippe Couillard.

La création d’emplois au Québec explose de façon inattendue depuis cinq mois. Anomalie statistique ou tendance de fond ? L’économiste Pierre Fortin explique.

Trop lourd, ce budget!

25 novembre 2016

Quelles solutions le gouvernement québécois peut-il apporter aux pressions budgétaires qu’entraîne le vieillissement de la population?

Il faut établir le salaire minimum au plus haut niveau possible. Seuls les sans-cœur pen­sent autrement. La question est de savoir où s’arrêter.

Pierre Fortin désigne deux coupables: l’austérité et la démographie

Aussi désirable que soit la diversité culturelle, son degré souhaitable n’est pas infini. L’hospitalité doit être modulée en fonction de la capacité d’absorption économique, politique et sociale.

Le contexte politique crée des conditions gagnantes pour le Parti libéral du Québec, mais potentiellement perdantes pour le Québec, croit l’économiste Pierre Fortin.

De toutes les priorités avec lesquelles doit jongler le gouvernement du Québec, rien ne peut surpasser en importance le sain développement des enfants.

Un diplôme d’études secondaires ou professionnelles rapporte un demi-million de dollars au diplômé. Malgré cela, le pourcentage de nos jeunes qui n’ont aucun diplôme est encore trop élevé. Il ne faut pas relâcher l’effort.

Couillard a accueilli les plus récentes données comme un baume économique sur ses blessures politiques, mais la vérité est que la fiabilité de celles-ci pour juger de la tendance est absolument nulle.

Le plan budgétaire Trudeau-Morneau n’alourdira le fardeau de la dette fédérale ni pour les générations actuelles ni pour les générations futures.

Un lecteur s’interroge sur la méthode empruntée par Pierre Fortin pour analyser le salaire des médecins québécois.

La hausse excessive de rémunération que le gouvernement a accordée en 2007 aux médecins leur procure un avantage de pouvoir d’achat de 19 % à 34 % par rapport à leurs confrères ontariens.