Articles par Sophie Mangado

Ils sont de plus en plus nombreux à solliciter un permis d’études au Canada pour fuir la crise qui frappe leur pays. Mais faute de pouvoir accéder à leurs économies, des étudiants vénézuéliens sont ballotés entre précarité et perte de statut.

Regarder ce que les Vénézuéliens installés au Canada envoient à leurs proches restés au pays, c’est prendre la mesure de la situation difficile dans laquelle cette population est plongée.