Culture

Anne Hébert, la mystique païenne

Il y a chez Anne Hébert, surtout dans ses poèmes, un grand fond de douleur.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité. Il peut être consulté dans la version imprimée ou numérique. Abonnez-vous pour y avoir accès.
Vous avez déjà votre accès numérique? Connectez-vous pour lire l’article