Culture

Vingt romans d’amour pour la Saint-Valentin

Quels sont les plus grands romans d’amour québécois? Voici les choix de nos chroniqueurs.

livrespierre

Les suggestions de Pierre Cayouette

Le Vieux chagrin, par Jacques Poulin, Leméac, 1989

Une maison au bord du fleuve, un chat nommé le Vieux chagrin et un écrivain, Jim, désireux d’inventer la plus belle histoire d’amour jamais écrite. Un chef-d’œuvre de douceur et de tendresse.

 

Et au pire, on se mariera, par Sophie Bienvenu, La Mèche, 2011

Les amours interdites d’une jeune fille de 13 ans dans le quartier Centre-Sud, à Montréal. Un roman d’amour qui déstabilise et éblouit à la fois, par l’une des étoiles montantes de la littérature québécoise.

 

Un homme est une valse, par Pauline Harvey, Herbes rouges, 1982

«L’amour blesse parfois mais il y a des blessures délicieuses qu’une éternité ne saurait cicatriser», écrit Pauline Harvey dans ce roman qualifié à sa parution de «roman d’amour le plus sensuel et le plus troublant que l’on ait écrit ici».

 

La memoria, par Louise Dupré, XYZ, collection «Romanichels», 1996

Le premier roman d’une grande poète et d’une fine styliste, qui remonte le fleuve intérieur d’Emma, traductrice dans la quarantaine que son amoureux vient de quitter.

 

Bonheur d’occasion, par Gabrielle Roy, Boréal Compact, 2009

Pour cette histoire d’amour impossible, dans le Saint-Henri ouvrier de 1940, entre la belle Florentine Lacasse et le beau Jean Lévesque, qu’elle portera toujours dans son cœur.

 

Qui de nous deux, par Gilles Archambault, Boréal, 2012

«D’avoir connu ce qui ressemble au bonheur ne vous console pas de l’avoir perdu», écrit Gilles Archambault dans ce récit intime et bouleversant consacré à celle qui a partagé sa vie pendant plus de 50 ans. De superbes pages sur l’amour véritable.

 

Obscènes tendresses, par Marie José Thériault, Le dernier havre, 2006

Un très court roman érotique épistolaire que signe la talentueuse mais discrète poète, romancière et traductrice, fille du grand Yves Thériault.

 

Juillet, par Marie Laberge, Boréal (1989) et Québec Amérique (2016)

Il y a de belles et grandes histoires d’amour dans les romans de Marie Laberge, notamment dans la trilogie Le goût du bonheur. Mais certaines scènes de Juillet marquent le lecteur à jamais. Bref résumé: Simon célèbre les 65 ans de sa femme, avec son fils et sa famille. Tout bascule quand il sent monter en lui un désir irrépressible pour sa belle-fille… Tout est en place pour une tragédie.

 

Nu, sous la direction de Stéphane Dompierre, Québec Amérique, 2014

Seize nouvelles érotiques, forcément inégales, écrites par autant d’auteurs québécois, dont Sophie Bienvenu, Guillaume Vigneault, Marie Hélène Poitras et Patrick Senécal.

 

Les filles de Caleb, par Arlette Cousture, Libre Expression, 2003 (réédition)

Parce qu’Émilie Bordeleau, une institutrice de rang de Saint-Tite, et son élève, Ovila Pronovost, forment peut-être le couple le plus célèbre de la littérature québécoise.

 

livresmartine

Les suggestions de Martine Desjardins

B.E.C. [Blonde d’entrepreneur en construction], par Suzanne Myre, Marchand de feuilles, 2014

Un entrepreneur en construction épuisé et sa blonde kleptomane partent en vacances au Mexique pour ranimer la flamme vacillante de leur passion. Jamais les déboires d’un couple qui bat de l’aile n’auront été relatés avec autant d’ironie.

 

Chanson française, par Sophie Létourneau, Le Quartanier, 2013

Un ingénieur français venu se réfugier ici, une enseignante québécoise qui rêve d’aller vivre à Paris: comment ces deux tourtereaux feront-ils leur nid, alors qu’un océan les sépare? Une douce ritournelle aux notes tendrement mélancoliques.

 

Corps conducteurs, par Sean Michaels, Alto, 2016

Les amours impossibles de Lev Termin pour sa muse Clara, qui sera la plus virtuose interprète de l’étrange instrument de musique électronique qu’il a inventé. Un roman inspiré d’une histoire vraie et qui a mérité le prix Giller du meilleur roman canadien.

 

Douze chansons pour Évelyne, par Fredric Gary Comeau, XYZ, collection Quai no. 5, 2016

Quand Évelyne disparaît sans laisser de trace, Antoine compose 12 chansons pour elle, puis s’envole au bout du monde pour mieux se remémorer les moments qu’ils ont partagés. Un beau voyage lyrique écrit par un poète-compositeur-interprète acadien.

 

Iphigénie en Haute-Ville, par François Blais, L’instant même, 2006

Deux correspondants asociaux préfèrent se séduire par courriels plutôt que de prendre le risque de se rencontrer. Le charme suranné d’un roman épistolaire à l’ère d’Internet, mis en missives par le plus cynique de nos écrivains.

 

La garçonnière, par Mylène Bouchard, La Peuplade, 2009

L’amitié amoureuse les a unis, le rapprochement physique va les séparer. Le récit tragique d’une relation tumultueuse où la distance a toute son importance.

 

L’amour au cœur de la vie, collectif, Québec Amérique, 2017

Dans ce recueil collectif, ce sont 15 aspects de l’amour qui sont célébrés par 15 auteurs d’ici, dont Jean Désy, Mélissa Verreault et le bédéiste Marsi. Parce qu’il n’y a pas que l’amour romantique dans la vie.

 

Le facteur émotif, par Denis Thériault, XYZ, 2005

Pour avoir ouvert des lettres d’amour qui ne lui étaient pas destinées, le facteur Bilodo sera bien récompensé : il va tomber amoureux d’une Guadeloupéenne et apprendra à composer des poèmes sur le modèle des haïkus japonais. Un des plus grands succès québécois à l’étranger, ce roman est déjà publié dans 20 pays.

 

Le sort de Bonté III, par Alain Poissant, Sémaphore, 2013

C’est la mort de la vache Bonté, troisième de son nom, qui va rapprocher un fermier esseulé et une jeune mère célibataire. Cette genèse d’un couple sur fond de terroir est portée par une écriture d’une grande sincérité qui n’hésite pas à fouiller les problèmes sentimentaux de la ruralité contemporaine.

 

33, chemin de la Baleine, par Myriam Beaudoin, Leméac, 2009

Il y a des amours intenses qui s’entêtent, qui persistent, qui refusent de mourir alors qu’il n’y a plus aucun espoir, comme celui qu’a vécu la vieille dame de ce roman extrêmement touchant. À lire avec un mouchoir.