Culture

Chaude sera la nuit

Pour sa 31e édition, le festival Nuits d’Afrique offre près de 150 activités et spectacles. 

Amadou et Mariam (Photo : Hassan Hajjaj)

« Un jour, l’Afrique fera chanter le monde entier », disait Youssou N’Dour il y a une vingtaine d’années. De fait, les musiques africaines ont beaucoup gagné en popularité depuis que la superstar sénégalaise a fait cette prédiction, ce à quoi Nuits d’Afrique a largement contribué sous nos latitudes.

Le festival montréalais, créé en 1987 pour mieux faire connaître les musiques venues d’Afrique et des Caraïbes, propose pour sa 31e présentation 145 activités et spectacles, dont ceux des Maliens Amadou et Mariam, du Français Ben l’Oncle Soul et de la Tunisienne Emel Mathlouthi.

Dans divers lieux, dont le Parterre du Quartier des spectacles, transformé du 18 au 23 juillet en « Village des Nuits d’Afrique ». (Du 11 au 23 juillet)