Culture

Cinéma fantaisie

Le festival Fantasia est de retour, pour le plus grand plaisir des amateurs de films de genre.

Une scène du film The Villainess. (Photo : Fantasia)

Avis aux amateurs de monstres, d’extraterrestres et autres fruits sortis des imaginaires les plus débridés : le festival Fantasia, consacré au cinéma de genre, présente une sélection des plus relevées. À commencer par le film d’ouverture, The Villainess, du Sud-Coréen Jung Byung-gil, un film d’action dont les combats spectaculaires ont, paraît-il, été le plaisir coupable de nombreux spectateurs au dernier Festival de Cannes.

On pourra également y voir Valérian et la cité des mille planètes, le nouveau long métrage de Luc Besson, tiré de la série BD Valérian et Laureline, et qu’on dit être visuellement extravagant (le film prend l’affiche au Québec le 21 juillet).

Aussi au programme : un concert cinématographique autour d’un film considéré comme l’un des premiers chefs-d’œuvre du cinéma d’horreur, L’homme qui rit, de Paul Leni, sorti en 1928 (le 20 juillet, avec le compositeur Gabriel Thibaudeau et un ensemble de neuf musiciens, incluant le Quatuor Molinari).

(Du 13 juillet au 2 août, divers lieux, à Montréal)