Phoebe Greenberg : L'art de demain
Culture

Phoebe Greenberg : L’art de demain

C’est avec une exposition d’œuvres en réalité virtuelle que l’avant-gardiste mécène montréalaise Phoebe Greenberg célèbre l’anniversaire du Centre Phi, lieu de création et de diffusion multidisciplinaire qu’elle a fondé il y a cinq ans.

Quelle est la place de la technologie dans l’art actuel ?

Les gens ont envie de vivre des expériences, à la jonction entre la technologie et le récit. De jeunes artistes offrent des œuvres qui donnent à la fois la sensation d’être présent ici et maintenant et celle d’être transporté ailleurs grâce au casque de réalité virtuelle. Par exemple, dans l’œuvre multisensorielle Tree, on devient un arbre qui grandit. On est transporté dans la forêt tropicale, tout en ayant la sensation d’être présent dans notre corps, car on sent des vibrations sous nos pieds, de la chaleur et les odeurs de la forêt.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici