Patrick Senécal: l'envie de lumière
Culture

Patrick Senécal: l’envie de lumière

« Je trouve la vie assez absurde, l’humain assez décevant dans bien des domaines. Je sors tout ce « méchant » dans mes romans, et ensuite, j’ai envie d’être heureux. »

Il est prolifique et, fait extrêmement rare dans le monde de l’édition québécoise, il a franchi le cap du million de livres vendus. Le maître du roman noir, Patrick Senécal, revient cette saison avec Il y aura des morts, qui montre la fragilité de nos existences face à la fatalité.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici