Trois questions à Geneviève Pettersen
Culture

Trois questions à Geneviève Pettersen

En 2014, La déesse des mouches à feu enflammait le monde littéraire de par son langage cru et l’univers réaliste qu’elle dépeignait, soit celui d’un groupe d’adolescents s’aventurant dans le sexe et la drogue à Chicoutimi. Après avoir été sollicitée par le metteur en scène Patrice Dubois, l’auteure présente cet hiver l’adaptation théâtrale de son œuvre.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici