Affaires et économie

Ils dépoussièrent les musées !

TOBOGGAN DESIGN

Leaders de la croissance 2012 - Toboggan Design
Photo : J. Lafrenière

TOBOGGAN DESIGN

Classement : no 15

Domaine d’activité : design

Nombre d’employés en 2011 : 28

Siège social : Montréal

Chiffre d’affaires en 2011 : 2,4 millions

Croissance 2006-2011 : 524 %

Une structure à grimper en forme de lasagne ; une glissoire géante en Corian multicolore, matériau qu’on imagine plus volontiers sur un comptoir de cuisine ; une table de jeu remplie d’eau, qui reproduit le phénomène de la condensation… Un musée signé Toboggan Design est tout sauf ennuyeux !

Cette boîte montréalaise créée en 1999 fait un tabac dans les musées des États-Unis et de l’Ouest canadien avec ses modules pour enfants. Elle prouve aussi qu’il n’y a pas que les jeux vidéo pour intéresser les tout-petits. « Des outils informa­tiques, les enfants en ont tous, mais une lasagne à grimper, personne n’a ça chez lui ! » dit Kurt Hibchen, 45 ans, président et cofondateur de Toboggan, accompagné du directeur général et cofondateur, Laurent Carrier, 44 ans.

Ces deux diplômés en design industriel de l’Université de Montréal offrent aux musées un service clés en main, d’où leur succès. Ils conçoivent le mobilier, mais le font aussi fabriquer et installer. En 2011, Toboggan a refait en entier le Musée pour enfants de Winnipeg, au Manitoba. Avis aux intéressés : c’est là que se trouve la lasagne géante.

Les deux entrepreneurs commercialisent en outre leurs propres produits, comme une brique de construction en mousse de polypropylène expansé pour les enfants, qu’ils personnalisent selon les besoins des clients. Et un amusant porte-carte en plastique rigide, Capsul, fabriqué à Montréal.

Pas question de sous-traiter quoi que ce soit en Asie. « Je prends le métro et je suis sur le plancher de mon usine, dans l’arrondissement d’Anjou, en moins d’une heure. Je peux inspecter 100 % de ma produc­tion, ça vaut le coût », dit Kurt Hibchen.

L’entreprise, installée dans un bâtiment multifonctionnel de la rue Sainte-Catherine, à Montréal, mise sur un solide réseau de fournisseurs locaux.

Leur prochain grand défi : concevoir le mobilier du Musée des sciences d’Oklahoma City, un édifice de plus de 2 800 m2.