Dans les souliers d'un PDG
Affaires et économie

Dans les souliers d’un PDG

De jeunes diplômés ont suivi un grand patron comme une ombre pendant une journée. L’actualité a rencontré quatre PDG qui ont joué le jeu… et profité de l’occasion pour déboulonner quelques mythes à leur sujet.

Mikael Clement, 25 ans, ne savait pas trop à quoi s’attendre l’hiver dernier lorsqu’il s’est présenté à la tour de Radio-Canada, à Montréal, pour passer une journée en compagnie du PDG de la société d’État, Hubert T. Lacroix. Pour le guider un peu, il n’avait que les « préjugés qui circulent au sujet des dirigeants en général : stricts, arrogants, égoïstes », dit le diplômé en commerce de l’Université Concordia. L’homme accessible et généreux qui l’a accueilli en souriant dans son bureau a immédiatement relégué cette image peu flatteuse aux oubliettes.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici