17. Groupe DCM: Les ailes du désir
Affaires et économieLeaders de la croissance 2017

17. Groupe DCM: Les ailes du désir

L’entreprise de Blainville est passée de simple fabricant de pièces à sous-assembleur de pièces d’avions. 

Fabrique des pièces d’avion et de l’outillage
Croissance : 678 %
Chiffre d’affaires : entre 20 et 50 millions
Nombre d’employés : 208
Siège social : Blainville

La lourde pièce courbée que le PDG dépose sur la table a l’air d’un long cigare de métal. « L’avenir, c’est ça », me dit Éric Ledoux.

« Ça », c’est un rail de volet, qui permet au pilote d’un avion d’améliorer la portance des ailes à l’atterrissage et au décollage. Mais c’est aussi ce qui permet au Groupe DCM de se propulser plus haut dans l’immense chaîne de fournisseurs aéronautiques, en le faisant passer de simple fabricant de pièces à sous-assembleur. Car un rail de volet n’est pas monobloc : il est constitué d’une centaine de pièces traitées chimiquement, puis assemblées, rivetées, soudées et peinturées dans les trois usines de l’entreprise, pour des clients comme Boeing, Bombardier, Airbus et ATR.

Éric Ledoux, 53 ans, rêve de voir la société qu’il a acquise en 2008 devenir un jour assembleur de grandes sections comme l’aile, la carlingue ou la queue. Pour y arriver, le comptable professionnel agréé est à l’affût d’occasions d’acquisitions d’entreprises. Mais cela le force à naviguer dans le dédale administratif. Un exemple ? L’usine de Boucherville fait des pièces destinées au sol, alors que celle de Boisbriand fabrique des pièces embarquées. Et les règles d’inspection ne permettent pas de les regrouper.

Groupe DCM fait son chemin malgré tout, en se moulant aux besoins des grandes usines d’assemblage. « Dans notre industrie, pour survivre, il faut exporter, avoir plus qu’un client et coller de très près à leurs demandes », dit le PDG.

Depuis quelques années, Groupe DCM élabore des produits, comme un nouveau type de capteur de la famille des tubes de Pitot (ces bidules qui mesurent la température de l’air extérieur, sa pression et sa vitesse, autant de choses qui permettent le vol de nuit). Autre nouveauté : une tablette de contrôle électronique des sièges, qui vérifie le fonctionnement de leurs circuits électroniques, ce qui permet aux équipes d’entretien d’économiser énormément de temps et d’énergie. « Tout le monde nous dit : “Bravo, super, mais qui l’approuve ?” » note Éric Ledoux. Le PDG est conscient qu’il faudra du temps pour obtenir les approbations réglementaires. « Il va nous falloir 5, 10 ou 15 ans. »

L’industrie de l’aviation avance bien plus lentement que les avions !

Les experts de Desjardins accompagnent les PME en croissance du Québec

Desjardins Entreprises est un allié privilégié dans les projets d’expansion de nombreuses entreprises québécoises. Son équipe de directeurs de comptes chevronnés, soutenus par un vaste réseau d’experts, guide les PME vers les meilleures stratégies de croissance et leur propose des solutions performantes adaptées à leurs besoins et à leurs objectifs.

Ces entreprises peuvent non seulement compter sur des conseils avisés, mais également sur une gamme complète de produits et de services financiers qui leur sont dédiés.

Financement de croissance

Solutions adaptées à votre réalité, financement conventionnel, capital de développement...

Transfert, acquisition ou vente d’entreprise

Démarche d’accompagnement structurée, montage financier, échéancier clair et réaliste, conseils en matière de gestion de patrimoine et d’assurances...

Développement et maintien de relations internationales

Des services conseils adaptés à la réalité de l’entrepreneur, un réseau d’experts à travers le monde et une gamme de produits et services pour appuyer la croissance à l’international...

Desjardins crée les conditions favorables à la réussite des projets d’affaires des PME d’ici, quelle que soit leur ampleur ou leur complexité.