Le prochain Québec inc.
Affaires et économie

Le prochain Québec inc.

Ils prennent plus de risques, sont plus ouverts sur le monde… et ont souvent plus de difficulté à décrocher un emploi à la hauteur de leurs compétences. Résultat : les immigrants sont plus enclins à se lancer dans les affaires que les autres Québécois. Et ils changent le visage de l’entrepreneuriat au Québec.

Elle cherchait simplement un café où étudier à Saint-Hyacinthe. Mais une fois attablée dans le seul des environs — une franchise sans âme —, Lorena Meneses Urrea n’a pas ouvert ses livres ; elle a rédigé un plan d’affaires. Deux ans plus tard, la femme de 27 ans boit ses lattés à deux coins de rue de là, au Mareiwa, son café.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici