Aide aux entreprises : oui, mais…
Affaires et économie

Aide aux entreprises : oui, mais…

De plus en plus de leaders d’affaires québécois dénoncent la concurrence déloyale créée par les crédits d’impôt aux entreprises étrangères. Le gouvernement y voit plutôt une mesure essentielle pour assurer la compétitivité du Québec. Un nouveau sondage montre que la population, elle, pense que la coupe est pleine.

Éric Boyko en a marre de se battre à armes inégales pour attirer des travailleurs spécialisés en technologies numériques dans son entreprise, qui compte 350 employés dans la métropole. Depuis six mois, le patron du fournisseur de musique en ligne Stingray est en croisade contre les généreux crédits d’impôt de l’État, qui couvrent jusqu’à 37,5 % de certains salaires. « On peut-tu arrêter de donner ces crédits d’impôt à des entreprises étrangères dans le monde du multimédia ? C’est de la concurrence déloyale ! »

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici