Bienvenue aux réfugiés climatiques
Monde

Bienvenue aux réfugiés climatiques

L’archipel de Tuvalu n’existera plus dans 50 ans, estiment des experts du climat.

Les personnes menacées par la montée des eaux dans la région Pacifique pourraient trouver refuge en Nouvelle-Zélande. Les autorités de l’État insulaire voisin de l’Australie songent en effet à instituer un nouveau type de visa humanitaire, destiné expressément aux réfugiés climatiques. Plusieurs archipels situés dans cette région du globe, Tuvalu et Kiribati notamment, risquent d’être engloutis sous les eaux si la communauté internationale ne parvient pas à freiner le réchauffement de la planète. La Nouvelle-Zélande serait le premier pays à offrir ce genre de visa.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici