La troisième vie de Hambourg
Monde

La troisième vie de Hambourg

Le plus ambitieux chantier d’Europe s’y trouve : tout un quartier qui sort de terre, dans une partie abandonnée du port. Un exemple inspirant d’une ville qui se réinvente pour le mieux.

C’est comme si Montréal avait décidé d’installer l’Orchestre symphonique sur le bord du fleuve, au beau milieu du port, à côté de piles de conteneurs prêts à être expédiés. C’est le choix audacieux de Hambourg, en Allemagne, qui a inauguré en 2017 sa nouvelle maison symphonique, construite au centre de l’un des plus grands ports industriels du monde. La ville de naissance de la chancelière Angela Merkel, mais aussi de Brahms et de Mendelssohn, a mis 10 ans à achever cette symphonie de brique, de verre et de métal en forme de voiles et de vagues, déposée sur un vieil entrepôt de brique rouge tout au bord de l’Elbe. Un chantier réalisé dans la controverse, pour un coût de 1,2 milliard de dollars — cinq fois le prix de la Maison symphonique de Montréal.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici