Art de vivre

Le vin de la semaine: un rosé du Minervois

Les Montréalais Alain Rochard et Laurent Farre — aussi propriétaires du bar à vins Le Rouge Gorge — élaborent un délicieux rosé qui devrait donner le coup d’envoi officiel à l’été 2017.

La vie est trop courte pour fréquenter l’ennui, surtout dans son verre. Chaque semaine, Nadia Fournier vous fait découvrir les vins qui l’emballent.

Vignoble du Loup Blanc, Le Régal 2016, Rosé, Minervois — 12883429 — 19,50 $ (Photo: Nadia Fournier)

Les vrais bons rosés sont lumineux. Purs, vibrants et aériens, ils dansent en bouche et vous accrochent un sourire aux lèvres, même quand le soleil s’entête à vous faire la grimace. Et je vois difficilement comment un buveur sensible peut résister aux charmes de celui-ci, élaboré par un quatuor franco-québécois, dans la magnifique région du Minervois.

Alain Rochard, Nicolas Gaignon, Carine et Laurent Farre ont acquis la propriété qui allait devenir le Vignoble du Loup Blanc en 2002. Installés au pied de la montagne Noire, dans le secteur des Causses, au nord-est du Minervois, les quatre associés ont vite converti le vignoble à l’agriculture biologique, puis à la biodynamie.

Leur rosé est le fruit d’un assemblage de grenache et de cinsault, pressés délicatement et vinifiés avec précision. Dans le verre, ce travail de minutie se traduit par des saveurs pures et éclatantes, entre les fleurs et les fruits frais, les accents de melon, de petits fruits rouges et d’écorce d’orange. Le tout est porté par une texture assez grasse, mais non moins rassasiante de fraîcheur grâce, entre autres, à une salinité qui se dessine en finale et qui appelle un autre verre. Attention, danger!