Politique

Livres: Comprendre l’ultra-conservatisme

Je vais parfois, comme ça en fin de semaine, vous parler de quelques lectures. Pas toujours des nouveautés qui sortent des presses, mais des titres récents dignes de mention.

Une lecture aussi captivante qu'inquiétante
Une lecture aussi captivante qu'inquiétante

Ma meilleure lecture politique des derniers mois est Republican Gomorrah, du journaliste d’enquête Max Blumenthal. Publié en 2009, aujourd’hui en poche (mais en anglais seulement) ce livre éminemment lisible nous fait entrer dans le monde de la droite évangélique américaine et de ses liens maintenant, disons, consubstantiels, avec le Parti Républicain version Sarah Palin.

Blumenthal est de gauche, et on lui doit un ou deux dérapages argumentaires dans le bouquin. Mais on lui pardonne, car il s’est tapé des centaines d’heures de présence dans les églises, les assemblées politiques, les réunions de lobbies de la droite lunatique. Il nous en revient avec un récit détaillé, coloré, parfois loufoque, mais globalement inquiétant.

Un mouvement en plein élan au Canada anglais
Un mouvement en plein élan au Canada anglais

Je vous ai déjà parlé du bouquin de Marci Macdonald qui nous donne le portrait de la version canadienne de la droite chrétienne montante, dans The Armageddon Factor, dans ce billet-ci et ce billet-là.

Ne les lisez pas l’un à la suite de l’autre. C’est trop déprimant. Laissez vous un répit entre les deux

Peut-être avec ce petit ouvrage charmant et remarquablement écrit qui vous emmène complètement ailleurs: Les grands pervers au cinéma.

Un petit bijou
Un petit bijou

L’auteur, le spécialiste de cinéma Michel Marie (actuellement au Cerium) nous fait revivre avec moult illustrations toutes les perversions (non pornographiques) qui nous ont et nous attirent toujours vers les salles obscures. Intelligent, érudit, superbement écrit.

Un petit bijou qui nous attire encore et encore vers les récits qui troublent.