Politique

Statistiques laïques

Quelques faits et chiffres intéressants sur le sujet de l’heure en ce moment au Québec…

sikh-turban

Nombre de lapidations au Québec au cours de la dernière décennie : 0.

Nombre d’excisions pratiquées pour des motifs culturels ou religieux dans les hôpitaux du Québec depuis cinq ans : 0.

Nombre d’excisions et de lapidations pratiquées à Hérouxville durant le siècle précédant la promulgation de son « code de conduite » de 2007, qui interdisait notamment la lapidation et l’excision : 0.

Nombre de lois canadiennes ou québécoises qui contreviennent actuellement aux principes de la neutralité et de la laïcité de l’État : 0.

Nombre de lois canadiennes ou québécoises qui permettent actuellement les agressions contre des hommes, des femmes ou des enfants pour des motifs culturels et religieux : 0.

Numéro de l’article de la Charte canadienne des droits et libertés (1982) qui affirme et protège explicitement l’égalité des hommes et des femmes au Canada : 15.

Numéro de l’article de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec (1975) qui affirme et protège explicitement l’égalité des hommes et des femmes au Québec : 10.

Nombre d’homicides et/ou d’assauts pardonnés l’an dernier par les tribunaux du Québec ou du Canada en déférence aux croyances religieuses ou culturelles des accusés : 0.

Nombre de décisions judiciaires ou administratives rendues en vertu de la Charia, du Talmud ou du Nouveau Testament, au Québec, au cours des cinq dernières années : 0.

Nombre de projets de loi d’inspiration islamique actuellement débattus à la Chambre des communes et à l’Assemblée nationale : 0.

Nombre de lois canadiennes ou québécoises qui discriminent actuellement contre les hommes, les femmes ou les enfants en appliquant des principes religieux : 0.

Nombre de fonctionnaires québécois réprimandés au cours des cinq dernières années pour avoir utilisé leur emploi et leurs signes religieux à des fins de prosélytisme : 0.

Nombre d’usagers des services publics du Québec qui ont démontré, au cours des 10 dernières années, qu’ils avaient été mal servis en raison des signes religieux portés par des fonctionnaires du gouvernement : 0.

Nombre de personnes blessées par un turban, un voile ou une kippa lors d’un événement sportif ou culturel tenu au Canada lors des 10 dernières années : 0.

Nombre de personnes blessées par un signe religieux porté en public au Québec l’an dernier : 0.

Nombre de personnes dont les droits fondamentaux ont été violés, au cours de la dernière année, en réponse aux demandes de groupes religieux ou culturels au Québec : 0.

Nombre de provinces canadiennes qui ont cru bon d’adopter une « charte de la laïcité » pour consacrer la laïcité de leur gouvernement, ou une quelconque « charte des valeurs » pour consacrer leurs valeurs provinciales : 0.

Nombre de religions pour lesquelles la barbe est un signe religieux : 1 (minimum).

Nombre de religions pour lesquelles la perruque est un signe religieux : 1 (minimum).

Nombre de religions pour lesquelles les cheveux longs sont un signe religieux : 2 (minimum).

Propositions du Parti québécois concernant la procédure qui permettra de déterminer quels fonctionnaires pourront (ou non) porter la barbe, la perruque et les cheveux longs (notamment), pour quelles raisons, et dans quel contexte : aucune.

Argumentaire du Parti québécois établissant un lien entre le port de certains signes religieux et l’incompétence ou le biais dans l’accomplissement du travail de fonctionnaire : aucun.

Pourcentage de chances que le projet de loi péquiste sur les « valeurs québécoises » soit déclaré inconstitutionnel parce qu’il viole des libertés fondamentales protégées par la charte canadienne et/ou la charte québécoise : 100 %.

Nationalité de Bachir Lazhar, alias Monsieur Lazhar, dernier personnage d’enseignant à avoir ému le Québec : algérienne.

(Pourcentage de musulmans en Algérie : 99 %.)

Nombre de crises réelles des accommodements raisonnables identifiées par les commissaires Gérard Bouchard et Charles Taylor en 2008, par rapport à un « emballement médiatique » et la  « perception erronée ou partielle des pratiques ayant cours sur le terrain » : 0.

Probabilité que le Parti québécois, sans projet politique viable ni succès économique à faire valoir, ait bassement décidé de mener la prochaine campagne électorale sur le dos des immigrants : élevée.