Politique

Bulgarie : une autre frontière murée

Incapable de faire face au flot continu de réfugiés syriens, la Bulgarie vient d’approuver la construction d’une nouvelle barrière frontalière de 30 kilomètres de long du territoire turc. Alors que son intégration à l’espace Schengen est en discussion, l’état de sa frontière avec la Turquie est un enjeu crucial. La Bulgarie reçoit 7 fois plus d’immigrants illégaux qu’il y a de cela seulement une année : la pression ressentie par ce pays qui est dans la queue de peloton des États de l’Union européenne en termes de PNB est donc grande. D’où l’érection d’une nouvelle (52e) barrière frontalière dans le monde, après celle la semaine dernière de la frontière turco-syrienne.

 

Élisabeth Vallet

Professeure associée au département de géographie de l’UQAM et directrice de recherches à la Chaire @RDandurand @UQAM

Suivez-la @geopolitics2020