Politique

Maxime Bernier en 21 dates

Du football à son expulsion du conseil des ministres, en passant par l’épisode des gâteaux Jos Louis, le parcours atypique du candidat à la direction du Parti conservateur.

(La Presse canadienne/Eduardo Lima)

18 janvier 1963

Naissance à Saint-Georges de Beauce.

Il est le fils de Doris et Gilles (député de Beauce entre 1984 et 1997). Il est le deuxième enfant d’une famille de quatre. Il a un frère, Gilles Jr, et deux sœurs, Brigitte et Caroline.

1975

École secondaire

Entrée au Petit Séminaire de Saint-Georges de Beauce, à l’époque une institution privée.

1980

Bernier et le football

Il remporte le bol d’or comme ailier défensif au sein de l’équipe de football Les Condors du Séminaire de Saint-Georges.

1985

Diplômé de l’UQAM

Il y obtient son diplôme en commerce.

1988

Diplômé de l’Université d’Ottawa

Il y complète des études en droit.

1990

Devient membre du Barreau du Québec.

1991-1995

Entrée sur le marché du travail

Travaille à la Banque nationale, puis à la Commission des valeurs mobilières du Québec.

1996

Attaché législatif au cabinet du ministre des Finances, Bernard Landry.

1998

Directeur des relations corporatives et internationales pour la Commission des valeurs mobilières du Québec.

2003

Vice-président à la réglementation et aux communications à la compagnie d’assurance Standard Life du Canada.

2005

Vice-président de l’Institut économique de Montréal.

2006

Élu sous la bannière du Parti conservateur du Canada en Beauce.

Il devient ministre de l’Industrie.

Août 2007

Photo: La Presse Canadienne/Paul Chiasson

Nommé ministre des Affaires étrangères du Canada.

Il se présente à Rideau Hall avec sa nouvelle compagne, Julie Couillard.

7 octobre 2007

Photo: La Presse Canadienne/Paul Chiasson

Le ministre distribue des Jos Louis aux soldats en Afghanistan.

26 mai 2008

Maxime Bernier est congédié du conseil des ministres.

La raison: il a oublié des documents confidentiels sur un sommet de l’OTAN à venir chez son ex-conjointe, Julie Couillard.

Octobre 2008

Réélu avec 62 % des voix.

2009-2011

Tournée de conférences dans les cercles conservateurs à travers le Canada.

Préparation du «plan chefferie».

Mai 2011

Revient au cabinet comme ministre d’État à la Petite entreprise et au Tourisme.

Le premier ministre lui ajoute le titre de ministre d’État à l’Agriculture entre 2013 et 2015.

Septembre 2013

Sa grande traversée de la Beauce

Il court 107,6 km à travers sa circonscription, du sud au nord, en moins de 14 heures, afin d’amasser des fonds pour la Fondation Moisson Beauce.

Octobre 2015

Réélu avec 59 % des voix.

Avril 2016

Lancement de sa campagne à la direction du Parti conservateur.