La revanche de la génération X

La revanche de la génération X

Les 35-54 ans sont en colère et veulent du changement à la tête de l’État québécois. Un sondage exclusif révèle que la génération X pourrait bien décider du sort des prochaines élections au Québec.

À moins d’un an des prochaines élections au Québec, Michel St-Germain secoue la tête lorsqu’il parle des politiciens. « Ça n’a aucun bon sens ! On dirait qu’ils ne font rien pour améliorer le sort des Québécois. » L’entrepreneur de 40 ans de Mont-Saint-Grégoire, en Montérégie, est en colère. Il a l’impression que personne au gouvernement ne travaille pour lui, ainsi que pour sa femme et ses garçons de trois, huit et neuf ans, alors que lui se démène pour créer des emplois et faire grandir sa PME de 40 employés, active dans la gestion des matières résiduelles. « Mon vote est disponible ! » clame-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici