Santé et Science

La mort-aux-rats? Tellement dépassé!

L’ère du poison à rats serait-elle révolue? 

(Photo: iStockphoto)
(Photo: iStockphoto)

Une biologiste américaine a mis au point une nouvelle façon d’éliminer ces rongeurs en les stérilisant. Le produit qu’elle a conçu, le ContraPest, est un contraceptif liquide au goût sucré. Il vient dans des contenants de plastique perforés de minuscules trous qui permettent aux rats de s’y abreuver. Il suffit ensuite de disséminer les contenants dans les tunnels de métro et les égouts, où se trouvent la majorité de ces rongeurs.

Le produit stérilise mâles et femelles, et est sans danger pour les humains. Un premier essai, mené dans le métro de New York, a permis de réduire de 43 % la population de rongeurs en 12 semaines. Le ContraPest est utilisé dans de nombreuses grandes villes américaines et pourrait être offert au Canada d’ici quelques mois, selon son fabricant.

15 000

Nombre de rejetons que peut engendrer un rat au cours de sa vie.

Combien ?

Le bruit court que Montréal abriterait quatre millions de rats, soit deux rats par personne! «Ça me semble élevé», dit cependant Jonathan Auerbach, étudiant en statistique à l’Université Columbia, à New York. En 2014, il a calculé que New York comptait deux millions de rats, soit un rat pour quatre habitants. On est donc loin du rapport d’un rat par personne qui circulait à l’époque, une légende urbaine, selon lui.