Santé et Science

Patient stressé, tension élevée

La mesure de la pression artérielle n’est pas toujours juste… Et beaucoup prennent des médicaments sans en avoir besoin.

(Photo: iStockPhoto)

Au Canada, environ 20 % des gens qui suivent un traitement contre l’hypertension n’ont pas réellement de problème et n’auraient pas besoin de médication, estime Janusz Kaczorowski, chercheur au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM).

Pourquoi autant d’erreurs diagnostiques ? Parce que la moitié des médecins de famille au Canada mesurent encore la pression artérielle à l’aide d’appareils manuels, qu’ils utilisent mal. En principe, le patient doit rester immobile au moins cinq minutes avant que le médecin prenne la pression. Et la mesure devrait être prise plus d’une fois, car les patients ont tendance à se détendre à mesure que l’examen avance.

Selon le Dr Kaczorowski, le recours au tensiomètre électronique permettrait de réduire les erreurs : l’appareil peut prendre la pression sans la présence du médecin, source de stress pour bien des patients…