On bouge, les amis !
Santé et Science

On bouge, les amis !

Les petits Québécois de trois à cinq ans sont en meilleure santé qu’il y a 10 ans, mais il reste encore du chemin à faire pour améliorer la situation. 

Diminution des hospitalisations pour cause d’asthme, augmentation de la vaccination, recul des maladies infectieuses… L’état de santé des petits Québécois âgés de trois à cinq ans s’est amélioré depuis 10 ans, constate l’Observatoire des tout-petits, une initiative de la Fondation Lucie et André Chagnon. Cela dit, pas question de s’asseoir sur ses lauriers. Voici trois données à surveiller.

74 %
C’est la proportion d’enfants de trois à cinq ans qui passent trop de temps devant un écran. À trois ou quatre ans, ce temps ne devrait pas dépasser une heure par jour, ou deux heures pour les cinq ans, selon la Société canadienne de physiologie de l’exercice, qui établit des normes au sujet de l’activité physique en se fondant sur les dernières études dans le domaine.

34 %
C’est le taux d’enfants de trois à cinq ans qui sont obèses, font de l’embonpoint ou sont à risque d’en faire. Cela représente près de 60 000 enfants au Québec.

456
C’est le nombre moyen de minutes (soit 7 h 36 min) que les enfants de ce groupe d’âge consacrent chaque jour à des activités sédentaires (regarder un livre, un film). C’est sept fois plus que le temps passé à pratiquer une activité physique modérée (faire du vélo, jouer au parc) ou vigoureuse (natation, course).