Société

Bus gratuit pour tous!

Beauharnois mise sur la gratuité du transport en commun pour relancer son économie.

(Photo: Unsplash/Pexels)
(Photo: Unsplash/Pexels)

La ville de Beauharnois, en Montérégie, vient de se joindre au club sélect des municipalités où le transport en commun est gratuit. Pour le maire, Claude Haineault, cette mesure aidera à «relancer l’activité économique du centre-ville». Coût de cette décision: 360 000 dollars par année, dont la moitié vient du Fonds vert du gouvernement du Québec.

Beauharnois n’est pas seule à faire le pari de la gratuité. Richelieu, Carignan, Chambly, Sainte-Julie, Candiac, La Prairie, Saint-Philippe et Saint-Joseph-du-Lac, notamment, font de même.

À Québec et à Montréal, des groupes de pression font campagne pour que le transport en commun soit gratuit pour tous. Le hic: si les usagers n’avaient plus à payer leurs titres de transport, le réseau de Québec se retrouverait avec un manque à gagner annuel de 66 millions de dollars et celui de Montréal serait amputé de 620 millions.

Pour ces groupes, il suffirait d’installer plus de péages sur le réseau routier et d’augmenter les taxes sur les activités commerciales ou la taxe sur l’essence pour pallier ce manque à gagner.