Société

57 %

Bon nombre d’apprentis conducteurs ont du mal à réussir l’examen théorique pour obtenir leur permis de conduire.

(Photo : iStockPhoto)

C’est le pourcentage de Québécois qui, depuis le début de 2017, ont réussi à leur première tentative l’examen théorique menant à l’obtention du permis de conduire. Une légère amélioration par rapport à l’an dernier, mais une baisse notable par rapport aux années précédentes.

La Société de l’assurance automobile du Québec s’explique mal cette baisse du taux de succès à ses examens. Mais « nous avons noté que ceux qui ont suivi une formation dans une école de conduite réussissent mieux », avance Audrey Chaput, relationniste à la SAAQ.

La société d’État révise en ce moment l’ensemble des questions de ses examens, dans les cinq langues dans lesquelles ils sont administrés (français, anglais, espagnol, mandarin et arabe). « Nous voulons nous assurer que toutes les questions posées sont parfaitement compréhensibles et évaluent bien les connaissances que l’on veut mesurer », dit Audrey Chaput.