Chacun pour soi
SociétéAvoir 18 ans en 2018

Chacun pour soi

Ils ont grandi avec les mots « austérité » et « terrorisme » martelés dans les médias. Ils ont construit leur vision de l’État dans une période où la méfiance à l’égard des institutions domine, où certaines voix très audibles professent qu’il faut s’en passer. Avec quelle notion du collectif les Z entrent-ils dans l’âge adulte ? 

Dans son livre Trees on Mars (Seven Stories Press, 1995), l’essayiste canadien Hal Niedzviecki raconte une rencontre avec des jeunes de la génération Y à Toronto, à qui il a demandé de décrire leur vision de l’avenir. Optimiste, il s’attendait à une litanie de possibles et de science-fiction.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici