Dilemme intime
SociétéChronique de Marie-France Bazzo

Dilemme intime

Les dénonciations publiques de harcèlement sexuel font progresser la société ; mais dénoncer peut avoir des conséquences très personnelles dans le domaine intime.

Tout au long de la dernière quinzaine d’octobre, malgré le soulagement apporté par ces vagues de dénonciations libératrices dans la foulée de l’affaire Weinstein, ces mots-clics révélateurs et ce grand déballage d’agressions sexuelles commises par des hommes de pouvoir, j’aurai vogué dans des états ambigus. À la fois ébahie par ce déploiement de courage, cette libération de la parole. Effarée et révoltée par le nombre de victimes.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici