Le zéro déchet, une épicerie à la fois
Société

Le zéro déchet, une épicerie à la fois

Un nouveau mouvement tente de convaincre les petits commerçants et les grandes chaînes d’alimentation d’accepter les contenants réutilisables de leurs clients, afin de réduire les rebuts.

De Montréal à Saguenay en passant par Victoriaville et Québec, une centaine de magasins affichent le logo du Circuit Zéro Déchet, indiquant qu’il est possible d’arriver avec ses sacs et ses bocaux pour acheter des aliments secs et des produits frais en vrac. L’objectif : réduire les rebuts au minimum. Le réseau, né en avril 2017, tente entre autres de convaincre les petits commerçants comme les grandes chaînes d’accepter les contenants réutilisables des clients, en démontrant que cela ne contrevient pas aux normes de salubrité du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Selon Cindy Trottier, fondatrice du Circuit Zéro Déchet, l’offre n’est pas encore tout à fait là, mais les choses avancent.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici